Fédération Nationale des Syndicats Autonomes
de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
Identifiez-vous
Login
Pass 


ADHÉREZ
Communiqués
! 22 Mai 2017
« Suivi de carrière » : il n’est pas appliqué partout… la bonne décision
Catégorie : Communiqué
Le « suivi de carrière », première étape d’un contrôle hiérarchique et bureaucratique des carrières des universitaires se poursuit pour les établissements de la vague C,...
! 3 Avril 2017
Nouveau bulletin 158
Catégorie : Autre
télécharger et lire dans ce numéro: Revalorisation ou régression ? par Michel GAY: Le 12 janvier dernier, Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon ont présenté les mesures...
! 23 Février 2017
Compte rendu du CTU - PPCR
Catégorie : Dossier
PPCR, l’envers du décor : blocage des rémunérations, renforcement des contournements de l’HDR, formatage pédagogique des nouveaux collègues, attaques contre le statut ...

Syndicats & Organisations
Actuellement...
! 13 Avril 2017
Bulletin N°158
télécharger et lire dans ce numéro:...
Lire

! 6 Janvier 2017
Réunion de l'équipe SupAutonomeFO
Réunion de l'équipe opérationnelle de SupAutonomeFO pour les actions 2017...
Lire

! 22 Décembre 2016
Bulletin N°157 oct_nov_déc 2016
Bulletin N°157 ...
Lire

! 10 Décembre 2016
COMITES de l' IAUPL le 10 décembre 2016 à Paris
Comité Central et Comité exécutif ORDRE DU...
Lire

! 6 Décembre 2016
pétition évaluation
Pétition qui accompagne le communiqué d'évaluation des PRAG PRCE...
Lire

! 6 Décembre 2016
COMMISSION DE COORDINATION SUPAUTONOME FO SNPREES FO
Coordination commune...
Lire

Calendrier

IAUPL (Association Internationale des Professeurs et Maîtres de Conférences des Universités)

Présentation | Colloques | Actualités

2017:


01 mars: publication de l'ouvrage collectif de l'IAUPL sous le patronage de la Commission nationale française pour l'Unesco:


"Regards dynamiques et critiques de la gouvernance des Universités"


à télécharger et lire cet ouvrage sur: 

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01485674/document 



2016:


Comités de l'IAUPL -  Executive Committee and Central Council


Chères Collègues, Chers Collègues, nous avons le plaisir de vous faire savoir que le Comité exécutif et le Conseil central de l’IAUPL se sont tenus le samedi 10 décembre 2016 de 10H10 à 12H45 à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, à Paris, France. 


Les résultats des élections des instances de l'IAUPL du 10 décembre 2016,

nouvellement élus ( à l'unanimité ) :

Président: Professeur Jean-Louis CHARLET

Secrétaire Général: Professeur Michel GAY

Trésorier: Professeur Pierre DEHOMBREUX

Vice-Président: Professeur Predrag DJORDJEVIC

Vice-Président: Professeur Mohamed MAHASSINE


autres responsabilités: Oleg CURBATOV, Maître de Conférences, relations extérieures et avec l'UNESCO et Jean-François CROS, référent de communication et de rédaction.



Evénements:


- IAUPL participe à la Conférence Internationale des ONG les 12-14 décembre 2016 à l'UNESCO. Thème de la Conférence "Les défis de la révolution numérique pour les ONG", équipe-représentant de l'IAUPL sont Oleg Curbatov, Predrag Djordjevic et Mohamed Mahassine


IAUPL a participé les 3-4 novembre 2016 au Forum des ONG "De la Promotion à la Construction de la Paix avec les ONG" , qui a été organisé par le Comité de Liaison des ONG de l'UNESCO à Quéretaro (Mexique). Monsieur Oleg Curbatov, Maître de Conférences, a représenté l'IAUPL avec une intervention 'Liberté et Diplomatie Académique pour une Construction de la Paix". Le texte d’intervention se trouve dans "Documentation"


- IAUPL a participé le 06 octobre 2016 ( représentée par M. Oleg Curbatov, Maître de Conférences) au titre d'observateur à la réunion du Comité sur les partenaires non gouvernementaux (PNG) du Conseil exécutif au Siège de l’UNESCO (Paris, France). Le Comité a examiné différentes questions concernant "Relations avec les partenaires non gouvernementaux": les admissions aux relations d’ONG et fondations ; le suivi accordé aux décisions du Conseil exécutif et aux résolutions de la Conférence générale concernant la coopération avec les ONG, ainsi que les travaux collectifs des ONG coordonnés par le Comité de liaison ONG-UNESCO, notamment pour le prochain Forum des ONG en Mexique.


- IAUPL a participé le 05 octobre 2016 à la célébration de la Journée Mondiale des Enseignants (Paris, siège de l'UNESCO). Le 5 octobre célèbre l’adoption, par la Conférence générale de l’UNESCO en 1997, de la Recommandation de l’UNESCO concernant la condition du personnel d'enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur. Pour mémo, l’UNESCO a proclamé 'Journée mondiale des enseignants' en 1994, célébrant ainsi le grand pas effectué en faveur des enseignants le 5 octobre 1966, lorsqu’une Conférence intergouvernementale spéciale organisée par l’UNESCO à Paris en coopération avec l’OIT a adopté la Recommandation OIT/ UNESCO concernant la condition du personnel enseignant. 


2015:


L'IAUPL a participé au titre de l'observateur, à la 38ème session de la Conférence Generale de l'Unesco qui s'est tenue du 03 au 18 novembre 2015 à Paris.

http://fr.unesco.org/events/conference-generale-38e-session


Colloques et Forums


- Le colloque de l'IAUPL s'est tenu en MOLDAVIE, à CHISINAU sous le patronage de l'UNESCO de la Directrice Générale, Mme Irina Bokova au sein de l'INSTITUT INTERNATIONAL DE MANAGEMENT DE MOLDAVIE du JEUDI 23 AVRIL 2015 AU VENDREDI 24 AVRIL 2015 sur le thème "L'INTERNATIONALISATION ET LA PROFESSIONNALISATION DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES"

- IAUPL a participé au Forum des Présidents des Universités en SHS à Moscou (Russie) les 27-28 février 2015 en évoquant les problématiques des libertés universitaires et académiques. 

PRESENTATION de l'IAUPL

L'IAUPL est une Organisation internationale Non Gouvernementale, non politique et non confessionnelle, qui regroupe des Professeurs d’université et des Maîtres de Conférences à un niveau international.

A ce titre, l'IAUPL entretient :

  • des relations opérationnelles avec l'UNESCO (l'UNESCO est impliquée dans le follow-up BOLOGNA-BERGEN), qui en auditionne régulièrement les membres,
  • une collaboration amicale avec les organisations analogues se consacrant à d'autres aspects du travail et de la vie universitaire.

Depuis 1989, l'IAUPL est un animateur régulier de la Consultation collective des O.N.G de l'enseignement supérieur de l'UNESCO, consultation qu'elle a contribué à créer et à developper. 


HISTORIQUE DES ACTIVITES DE L'IAUPL

1944. L'Association Internationale des Professeurs et Maîtres de Conférences des Universités (le plus souvent désignée par son sigle anglais, IAUPL) est créée de la fusion de deux groupements de Professeurs qui s'étaient développés parallèlement.

Avant la seconde guerre mondiale existait en effet, sous le nom de Congrès Universitaire International, un mouvement visant à coordonner les efforts du personnel enseignant des universités.


Sa 1ère manifestation fut le Congrès d'Oxford, en 1934, suscité par l'Association des Professeurs d'Université (A.U.T.) du Royaume-Uni. D'autres congrès eurent lieu par la suite à Grenoble, à Heidelberg et en Suisse.


En 1942, le professeur S. GLASER, alors président de l'Association des Professeurs Polonais en Grande-Bretagne, fonda, en collaboration avec des professeurs d'université et des chercheurs scientifiques, l'Association des Professeurs et Maîtres de Conférences des Universités des pays alliés résidant en Grande-Bretagne.


Le 11 mai 1942, eut lieu la 1ère réunion générale de l'Association, à l'Institut Polonais en Grande-Bretagne, où furent élus les membres du 1er Comité exécutif et furent débattus les statuts et le but fondateur de l'Association à savoir l’organisation le soutien de tous les professeurs et maîtres de conférences des universités et le rétablissement de la liberté et de la justice en Europe, condition essentielle au développement du savoir, de la science et des sciences humaines.

Au nom de la liberté académique, on rappela que la recherche et le travail universitaires devraient être libérés de toute pression politique et devraient, à l'avenir, être protégés de la dégradation dont ils avaient souffert en raison de certaines doctrines totalitaires.


Le 17 juillet 1942, lors de la 2ème réunion générale, à l'Institut Belge, un télégramme du roi George VI est venu féliciter et approuver cette nouvelle association. Tous les membres se portèrent solidaires de tous leurs collègues victimes de l'oppression nazie qui tentait d'annihiler toute vie intellectuelle dans les pays occupés.
L'association s'engageait encore à veiller à la reconstruction des universités et autres lieux de savoir.


Le 16 décembre 1942, la 3ème réunion générale permit d'attribuer à chaque membre de l'association un thème de recherche et de travail en conformité avec les objectifs précédemment cités.


Du 16 au 18 juillet 1943, la 4ème réunion générale, à Oxford portait sur le thème de la sauvegarde de la vie intellectuelle et artistique en Europe. Les statuts, buts et responsabilités de l'association furent reprécisés.


En 1944, l'Association des Professeurs et Maîtres de Conférences des Universités des pays alliés en Grande-Bretagne envisage de poursuivre et d'étendre ses activités après la guerre. C'est ainsi qu'au cours d'une réunion conjointe de l'association et du Congrès Universitaire International, l'IAUPL est constituée.


En 1947, l'IAUPL est inscrite sur la liste des ONG de l'UNESCO.


Le 14 décembre 1966, Elle est admise en tant que membre de la « Conférence des Organisations non Gouvernementales ayant le statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies ».


Depuis 1973 fonctionne un Comité de Liaison Européen.

 

OBJECTIFS


L'IAUPL contribue à la promotion et à la défense de la liberté et de la fraternité académiques internationales dans les sociétés de progrès.


Ses grands objectifs sont :

  • Le développement de la fraternité académique entre enseignants universitaires par-delà les frontières nationales ou de facultés,
  • La sauvegarde de l'indépendance et de la liberté de l'enseignement et de la recherche, la défense des intérêts des enseignants universitaires,
  • La promotion et la défense de leur statut juridique, économique et moral,
  • L'examen des problèmes universitaires, soit à l'initiative de l'Association elle-même, soit à la demande de gouvernements, d'universités ou de l'UNESCO,
  • La coopération avec les organisations internationales gouvernementales compétentes en matière universitaire.

 

   L'IAUPL encourage la constitution de colloques sur des questions qui       intéressent les universitaires et favorise la mise en contact des universitaires et   des associations d’universitaires du monde entier pour confronter leurs expériences, leurs réalisations et leurs difficultés.


L’IAUPL veut développer la visibilité des universitaires et des questions concernant l’université, dans les médias et les instances nationales et internationales.

 

ACTIONS
menées au cours des 25 dernières années…


Depuis la fin de la seconde guerre mondiale et la création de l’IAUPL, le rôle que s’est fixé cette organisation est de permettre un échange entre personnels enseignants des universités à une échelle internationale. Ainsi, régulièrement, l’IAUPL organise des tables rondes, des colloques, des rencontres visant, d’une part à permettre aux enseignants de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques et leurs fonctionnements, mais d’autre part à nourrir le débat sur le rôle des l’université au sein des sociétés de ces pays et donc de permettre aux principaux acteurs de faire évoluer leurs systèmes universitaires.


C’est à ce titre de témoin et d’acteur des universités que l’UNESCO a proposé à l’IAUPL de la rejoindre.


L'IAUPL a organisé à Vienne, aux frontières de l’Europe de l’Est, le Premier Séminaire international sur la Condition de l'Enseignant universitaire, en septembre 1965. Dans le contexte de l’époque, le sujet était particulièrement sensible.


En Mai 1982, les différents travaux successifs de l’IAUPL et les rencontres régulières ont donné naissance à Sienne, à la « Charte des droits et devoirs de la liberté académique ». Etudes sur l'évolution du statut des Professeurs et maîtres de Conférences des Universités (1979 – 1992).


En 1989, l'IAUPL participe à la création de la Consultation collective des ONG de l'enseignement supérieur de l'UNESCO.


En 1997, l'IAUPL participe à l'élaboration de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant de l'enseignement supérieur, adoptée par la Conférence Générale de l'UNESCO, et suit la mise en œuvre et l'amélioration de cette recommandation.


En 1998, L'IAUPL participe à la Conférence Mondiale sur l'enseignement supérieur. De même, entre 1979, et 2000, l’IAUPL a organisé un certain nombre de tables rondes et de séminaires de réflexion sur l'évolution de la condition universitaire. La fin de la guerre froide et la chute du mur de Berlin et par voie de conséquence, du bloc communiste, a été l’occasion pour l’IAUPL de s’ouvrir aux pays d’Europe de l’Est.


Le 3 octobre 2003, se tient la 139e session du Comité exécutif de l'IAUPL à l’Université Paris-Panthéon.


En 2003, à l’UNESCO, l'IAUPL est présente à la Conférence de suivi de la Conférence Mondiale.


En Octobre 2005, la 33e session de la Conférence Générale de l'UNESCO porte sur l’examen des principes directeurs de l'appréciation internationale de la qualité dans l'enseignement supérieur.


En septembre 2006 un colloque est organisé à Paris sur  « les conséquences des réformes universitaires européennes sur le statut des enseignants chercheurs ».

 

En mars 2010, l’IAUPL a organisé en Sorbonne un colloque sur « l’application du processus de Bologne dans les différents pays européens ».

 

Les 8 et 9 juin 2011, un colloque a eu lieu à Lomé (Togo) sur « le repositionnement des Universités dans  le développement de l’Afrique ».

 

Le 26 avril 2012, est organisé à Chisinau (Moldavie) un colloque sur « Le rôle des universitaires et des Universités dans l’économie de la connaissance ».

 

En avril 2014 un colloque est organisé à Marrakech (Maroc) sur la « Gouvernance dynamique de l’Université ».


En avril 2015 un colloque est organisé à Chisinau (Moldavie) sur "Internationalisation et Professionnalisation de l'enseignement supérieur"

 


STATUTS

IAUPL STATUTS FR.pdf

DISCOURS

IAUPL DISCOURS.pdf

DECLARATION DES DROITS

IAUPL DECLARATION OF RIGHTS AND DUTIES INHERENT IN ACADEMIC FREEDOM.pdf

LES INSTANCES

Le Conseil central

C’est la plus haute autorité de l’IAUPL. Il s’agit, en quelque sorte de l’Assemblée générale de l’Association. Il est composé de représentants désignés par les associations nationales adhérentes. Réunissant l’ensemble des adhérents de l’organisation, le rôle de ce conseil central est de prendre des positions sur les grands sujets touchant le milieu universitaire à un niveau international.


Le Comité exécutif

Véritable « Conseil d'Administration », il compte 11 membres dont :

  • le président,
  • le vice-président,
  • le secrétaire général,
  • le secrétaire général adjoint,
  • le trésorier.

9 membres sont élus par le Conseil central et un est coopté en vue d'assurer une représentation géographique mieux équilibrée.

9 avril 2005. La FNSAESR prend la présidence de l'IAUPL.

Les deux langues de travail sont le français et l'anglais.

 

Président : Pr. Predrag Djordjevic (Serbie – A.P.U.S.S.)

 

Secrétaire Général : Pr.  Michel Gay (France – SUPAUTONOME))

 

Trésorier : Pr. Pierre Dehombreux (Belgique – C.P.U.F.B.)


MEMBRES
Membres institutionnels (sections, groupes)

L'IAUPL est une organisation fédérale démocratiquement constituée d'associations nationales d'enseignants universitaires et, dans certains cas, d'associations d'enseignements existant au sein d'universités individuelles, qui collaborent ainsi à l'échelon international. Chacune des associations adhérentes conserve son identité et son autonomie.

•  
  Serbie : The Association of University Professors and Scientists of Serbia (A.P.U.S.S.)

•    France : Fédération Nationale des Syndicats Autonomes de l'Enseignement Supérieur et  de la Recherche (SUPAUTONOME)

•    Belgique : Comité des Professeurs des Universités Francophones de Belgique (C.P.U.F.B),
(ce comité est représentatif de l’ensemble des universités francophones de Belgique : École Royale Militaire, Facultés Universitaires Catholiques de Mons, Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur, Facultés Universitaires Saint-Louis à Bruxelles, Université Catholique de Louvain, Université Libre de Bruxelles, Université de Liège, Université de Mons)

•    Italie :  Unione Sindacale dei Professori Universitari Di Ruolo,  (U.S.P.U.R.),

•    Maroc :  
- Syndicat autonome du syndicat de l'enseignement supérieur, (SNASup), 
- Association marocaine des enseignants-chercheurs lauréats des universités françaises,(AMECLUF)

•    San Marin : Académie Internationale des Sciences, ( A.I.S.)

•    Togo :
- Syndicat de l’Enseignement Supérieur du Togo, (S.E.S.T.)
-Syndicat Nationale des Enseignants du Supérieur, (S.N.E.S.)


Membres individuels

L'IAUPL comprend un certain nombre de membres individuels là où il n'existe pas encore d'association du personnel à l'échelon national, de l'université ou du collège.

Elle possède des correspondants locaux dans les pays où il n'existe pas d'associations adhérentes

•    Moldavie : Pr. Valentin Raielean, Recteur de l’institut international de management Imi-Nova

•    Ukraine : Pr. Helena Podsolonko, Université de Simféropol, Présidente de la section Crimée de l’Académie des sciences économiques de l’Ukraine

•    Allemagne : Pr. Dr. Ernst Schmeer, Université de Potsdam, Vice-Président du syndicat Verband für Hochschulen und wissenschaft, (V.H.M.)

•   
Gabon : Pr. Albert Ondo-Ossa, Université de Libreville, Ancien Ministre de l’enseignement supérieur du Gabon.

Algérie : Pr. Khéloufi Benabdeli, Université de Mascara

COLLOQUES INTERNATIONAUX

International Association of University Professors and Lectures – Syndicat de l’Enseignement Supérieur du Togo :


l’université pour l’ancrer davantage dans la pédagogie pragmatique.
- le premier portera sur les états des lieux des universités africaines, tout en mettant l’accent sur 
le hiatus constatés entre les stratégies de formations des élites et les projets de 
développement ;
- le deuxième axe concernera la présentation des expériences des pays, qui ont réussi à faire le 
lien Université et Développement comme stratégie d’action pédagogique de formation ; des 
exemples des pays développés seront appréciés ;
Présidents du comité d’organisation et scientifique :
- Professeur Adovi Michel GOEH-AKUE, SEST, Université de Lomé,
michel_goehakue@hotmail.com, agoeh@tg.auf.org
- Professeur Michel GAY, IAUPL, migay@laposte.net

Compte rendu du conseil exécutif des ONG

Colloque IAUPL AutonomeSup - Samedi 20 mars 2010

colloque IAUPL Regards croisés sur la mise en place du processus de Bologne dans les Universités et établissements d’enseignement supérieur en Europe

La déclaration de Bologne et divers sommets européens qui se sont tenus ensuite ont fixé comme objectif la constitution d’un espace universitaire européen. Nous ne pouvons que souscrire à un tel objectif : l’Europe de la culture et de la recherche existait à la Renaissance, et au-delà, dans la Res publica Litterarum, la République des Lettres. L’union européenne doit permettre la libre circulation des idées, des étudiants, des chercheurs et des universitaires entre tous les pays qui la composent et favoriser les échanges et les collaborations avec tous les pays du monde. Le processus de Bologne suppose une certaine harmonisation des structures d’enseignement supérieur et de recherche. Mais cette harmonisation ne saurait être le rouleau compresseur de l’uniformisation : chaque pays (voire chaque région) a son histoire et ses traditions universitaires. L’harmonisation européenne, nécessaire et souhaitable, doit se faire dans le respect des spécificités nationales. Le processus de Bologne ne saurait, comme on le voit trop souvent en France et aussi ailleurs, servir d’alibi à des réformes que nos dirigeants n’ont pas le courage d’assumer nationalement bien qu’elles soient sans rapport avec l’harmonisation européenne, mais bien spécifiquement nationales. Pour éviter à la fois ces dérives et une uniformisation qui serait appauvrissante pour les universités européennes, il appartient aux universitaires de tous les pays de l’Union Européenne de se concerter pour définir ensemble

  • ce qu’il y a lieu de réformer pour permettre la libre circulation des idées et des universitaires définie plus haut ;
  • quelles sont les spécificités nationales qu’il convient de respecter pour faire de la diversité européenne une richesse communautaire.

Cette journée sera l’occasion pour des syndicats et associations d’Universitaires de différents pays européens et des représentants de l’espace francophone d’intervenir pour présenter l’évolution de l’enseignement supérieur dans leur pays et de définir les bases d’un discours commun des universitaires européens trop souvent absents des questions qui les concernent et engagent leur avenir.



Actualités

Mentions Légales - Contact Webmaster - Désabonnement aux alertes SMS